L'un des plus importants regroupements politiques, l'Alternative, ne pourra plus compter sur l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL).